Imprimer la page Imprimer
Accueil  > Installez-vous en Bergeracois  >  Les infrastructures
 
Les infrastructures




Avec l’ouverture de l’A89, de Bordeaux à Lyon, le développement de lignes aériennes sur Paris, le Royaume-Uni et le Benelux, l’amélioration des liaisons ferroviaires, sans oublier l’arrivée du très haut débit, le Bergeracois affirme résolument sa volonté de conjuguer territoire de performances et qualité de vie avec nouveaux enjeux et perspectives de développement pour les acteurs économiques.


TER Aquitaine, ligne Bordeaux – Sarlat

Le Conseil Régional Aquitaine (autorité organisatrice des transports), la SNCF (exploitant) et Réseau Ferré de France (propriétaire des infrastructures) sont partenaires pour développer les déplacements par le train.

Modernisation de la ligne Libourne - Bergerac – Le Buisson – Sarlat :

D’importants financements sont consacrés à la régénération de cette ligne au Contrat de Projet Etat-Région 2007-2013.
Les travaux réalisés en 2011-2012 ont pour objectif de lever les ralentissements pour augmenter la vitesse des trains (100 km/h au lieu de 70 km/h et 90 km/h au lieu de 50 km/h sur certaines portions).


Gare de Bergerac

Modernisation des gares et haltes :


Des opérations achevées ou en cours :

Gare de Sainte Foy la Grande, livrée en 2008
Réhabilitation du bâtiment voyageurs mis en accessibilité, aménagement du stationnement et sécurisation de la circulation piétonne

Gare de Bergerac :
Nouveau parvis livré en 2009 et rénovation du bâtiment voyageurs en cours.

Gare du Buisson de Cadouin :
Travaux bâtiment voyageurs, livrés à l’automne 2011, travaux parvis et abords en suivant

Gare de Lalinde :
Convention signée pour rénovation du bâtiment voyageurs, travail sur aménagements des abords

Halte de Vélines :
Convention finalisée pour rénovation de la halte et des abords

Mise en place du cadencement horaire :


Ensuite, l'introduction progressive du cadencement horaire (ex. de train à 8h15, 9h15, 10h15...) permettra à l'avenir de faire circuler plus de trains, de façon plus régulière et plus lisible pour les voyageurs.

Source :
Comité de ligne 2009
Comité de ligne 2010
Actualité service-public.fr



Projet de Ligne à Grande Vitesse Sud Europe Atlantique

La Ligne à Grande Vitesse Sud Europe Atlantique est un projet de construction d'infrastructure ferroviaire sur les barreaux Tours-Bordeaux, Bordeaux-Toulouse, Bordeaux-Espagne et Poitiers-Limoges.

Ce projet s'intègre dans la Loi Grenelle de l'Environnement qui prévoit la réalisation de 2 000 km de voies ferroviaires supplémentaires à l'horizon 2020.

La ligne ferroviaire existante est saturée, rendant de plus en plus difficile le partage de la ligne entre les TGV, les TER et le frêt.

I. Le projet de LGV sur le barreau Tours-Bordeaux

Son objectif est de rapprocher le Sud-Ouest avec :
-le Sud de l’Europe, par la connexion avec la LGV Bordeaux-Espagne jusqu'à Madrid et la LGV Bordeaux-Toulouse
le Nord de l'Europe desservie par des lignes TGV (Londres, Bruxelles, Amsterdam).

-et d'inciter les voyageurs empruntant la route ou l'avion à préférer le train.

Cette infrastructure permettra de relier Paris à Bordeaux en 2h05, sur la base d'une vitesse commerciale de 300 km/h., au lieu de 3h00 aujourd'hui. Elle facilitera le déplacement des voyageurs et améliorera la desserte des villes situées sur le tracé.

La LGV SEA Tours-Bordeaux comptera 340 km de lignes nouvelles, dont 302 km de ligne à grande vitesse.

Une augmentation du trafic est estimée entre 3,6 et 5 millions de voyageurs supplémentaires / an.

Le projet libérera la ligne existante, avec des prévisions d'augmentation de trafic pour les trains de marchandises du fret (+20% soit 2,4 millions de tonnes / an) et pour les Train Express Régionaux (+ 400 à 550 000 voyageurs / an).


Le calendrier :
La phase opérationnelle a débuté en 2009-2011 (acquisition foncière, déboisement, archéologie préventive) et se poursuivra de 2012 à 2016 par les travaux pour réaliser l'infrastructure.

La mise en service de la LGV est programmée pour 2017.

Source :
Ministère de l'Ecologie, du Développement durable, des Transports et du Logement
Site officiel ligne SEA Tours-Bordeaux
Site officiel du Grand Projet ferroviaire du Sud-Ouest
Article site Wikipédia




Très Haut-Débit : le Bergeracois relève le défi


L’aménagement numérique du territoire est un enjeu déterminant pour l’activité des entreprises dans le Bergeracois.

L’achèvement de la couverture haut-débit
a fait l’objet d’un programme départemental, porté par le Conseil Départemental de la Dordogne, dit « NRA-ZO ». Son objectif était de permettre l’accès au haut-débit aux zones non couvertes par l’ADSL.
Ce programme permet aujourd’hui à 99 % de la population du Bergeracois de bénéficier du haut-débit. Pour les autres, le Conseil Départemental soutient l’accès par satellite des foyers et des entreprises.
En savoir +


Fibre optiqueMais déjà, la Dordogne a les yeux tournés vers le déploiement de la fibre optique et le très haut débit. La compétitivité des entreprises, les services publics et les nouveaux besoins des habitants dépendront à l’avenir de cet équipement, pour lequel la Dordogne, et le Bergeracois en particulier, sont plutôt en avance en France.
En effet, porté par le Syndicat Départemental des Energies (SDE 24), le schéma départemental est défini et vise l’équipement de 100 % des prises. Le Pays du Grand Bergeracois bénéficiera des premiers raccordements en très haut-débit, dans le cadre de l’appel à projet européen dont il a été lauréat avec le SDE.
En savoir + sur l’appel à projet
Site du SDE 24



Les routes : une ouverture tous azimuts !


Depuis 10 ans, le Bergeracois a connu une série d’aménagements routiers sans précédents, facilitant son accès et son ouverture.

Ouverture de l’autoroute A89 Bordeaux-Lyon : 2001
Le Bergeracois est desservi par les échangeurs de Montpon, Mussidan-Les Lèches,
Contournement de Sainte-Foy la Grande : 2005
Accès direct depuis Bergerac à l’échangeur autoroutier des Lèches : 2007
L’aménagement de la route D709 met le centre-ville de Bergerac à 20 minutes de l’autoroute.
achèvement du contournement Est de Bergerac (N21) : 2010
Ce tronçon a grandement facilité les déplacements Nord-Sud et « dopé » les zones d’activités de l’Est de Bergerac.
contournement Ouest de Bergerac : mise en service en 2012
Cette dernière tranche du contournement de l’agglomération accélèrera l’accès autoroutier à l’ouest et au sud du Bergeracois.

Projets à venir


Voie de la Vallée : Bergerac – Couze : afin de décongestionner et de sécuriser cet axe très fréquenté et urbanisé : démarrage en 2015

L’Euro 21 de Limoges aux Pyrénées
L’Association EURO 21 regroupe les acteurs économiques de cinq départements afin de faire aboutir la mise à 2 x 2 voies concédée de la RN21 de Limoges aux Pyrénées. Cet axe traverse la Dordogne du Nord au Sud, reliant notamment Périgueux à Bergerac puis au Lot-et-Garonne.
Les objectifs :
-désenclaver des territoires concernés,
-valoriser un axe européen Paris – Saragosse – Madrid, incluant la Traversée Centrale des Pyrénées par ferroutage
-renforcer la sécurité routière sur un des axes les plus accidentogènes de France
En savoir + sur l’Euro21



L’affirmation de l’aéroport Bergerac-Dordogne-Périgord


En 2002, la ville de Bergerac et la CCI décident d’ouvrir l’aéroport aux vols internationaux.
Depuis, la fréquentation de l’aéroport de Bergerac – Dordogne – Périgord, a explosé, frôlant les 300 000 passagers annuels.
Une dizaine destinations sont proposées : Paris, Londres (Stansted et Gatwick), Bruxelles-Charleroi, Rotterdam, Édimbourg, etc. Toutes les destinations

En 2009, d’importants travaux dans l’aérogare permettent d’accueillir jusqu’à 400 000 passagers en toute sécurité.

L’aéroport est aujourd’hui géré par le Syndicat Mixte Air Dordogne, réunissant le Conseil Départemental de la Dordogne, la Communauté de Communes de Bergerac Pourpre et la CCI de la Dordogne.

Cet équipement est un atout important pour le développement touristique du Pays de Bergerac, une clé pour les investisseurs souhaitant travailler à l’export et une ouverture vers l’Europe.

En savoir + :
Notre rubrique consacrée à l’aéroport
Le site de l’aéroport