Imprimer la page Imprimer
Accueil  >  Vos Communes  >  Beauregard et Bassac
Mairie de Beauregard et BassacEnglish Version

 
     
 

 

Au XIIIème siècle, Edouard 1er d'Angleterre élève Beauregard au rang de Bastide (que les Chartes d'antan désignèrent par "Bastide Belli Gardi").
Il y construisit un château vers 1268, qui fut possédé successivement par plusieurs familles, et a souffert de luttes diverses.

Cette bastide n'est plus relevée depuis l'époque des Guerres de Religion.
 

 

Bassac doit son nom à une famille BASSAS (qui y avait une maison de plaisance).
Sa fusion avec Beauregard date vraisemblablement
de la période post-révolutionnaire pour essayer d'aplanir les difficultés d'alors et d'éviter les querelles si nombreuses entre ces 2 "agglomérations".

 

A Bassac, naquit Pierre de BELLEYME (14 mars 1747), célèbre cartographe.

La toponymie (origine des noms et des lieux-dits de la commune)

Beauregard : appelé Belregard en 1289. Le nom vient d'une position géographique signifiant "Belle Vue" et a été souvent à l'origine de celui d'un manoir.

Bassac : appelé Bacaicum en 852. Le nom vient du nom d'un homme latin qui s'appelait Bassius ou Baccuis

La Cabane : ce nom vient du latin Capanna qui veut dire "cabane". L'origine remonte à la préhistoire.

Le Perrier : vient du latin Petra qui signifie "pierre", rocher ou montagne ; ce nom peut désigner aussi des ruines antiques.

Baneuil :
appelé Baniolum ou Baigneuse au XIIIème siècle, vient du nom composé d'une personne germanique Banné qui veut dire champ et du nom gaulois Ialo qui veut dire clairière.

Les Mazeaux : devrait son nom à une léproserie. Mézorra signifie en Arabe "lèpre". Les malades étaient appelés les "Mézeaux".

La Souille : vient du nom d'homme gaulois Sollius ou latin Solius.

Situé sur le canton de Villamblard, on y accède par la D 38 à 4 Km de Pont St Mamet (RN 21)
Sur une superficie de 1182 hectares, sa population est de 277 habitants (population officielle au 1er janvier 2017)