Imprimer la page Imprimer
Accueil  >  Vos Communes  >  Montcaret
Mairie de MontcaretEnglish Version

 


Pigeonnier de la Kibola

 

La commune de Montcaret, d’une superficie de 1786 ha, située à mi-chemin entre Bergerac et Libourne, est à juste titre connue et visitée en raison de ses fameuses ruines gallo-romaines et de son église du XIème siècle.
 

     
 


Mosaïques
avec l'aimable autorisation du centre des Monuments Nationaux.

 

Sa situation géographique particulière (Montcaret vient du latin Mons Carretum, qui signifie mont des carrefours), sa très riche histoire (c’est sur le territoire de la commune que se situait la citadelle protestante de Montravel), la variété de son patrimoine, la beauté de ses coteaux couverts de vigne et la qualité des vins que l’on peut déguster et se procurer auprès de ses nombreux viticulteurs, font de ce village très étendu (1706 ha) un centre d’intérêts multiples.

     
 

C’est à Montcaret que l’on trouve l’une des plus riches « villa » gallo-romaine de France et d’Europe, construite vers l’an 300. Cette villa est propriété de l’Etat, gérée par le Centre des Monuments de France (http://www.monum.fr) sous la responsabilité de l’architecte des Bâtiments de France. Elle est munie d’un système de chauffage à air pulsé et comporte à la fois une « natatio » (piscine) et des termes privés. On trouve également, inséré dans cet ensemble, une belle église romane et, creusées dans le sol mosaïqué des tombes de tombes barbares wisigothes datant du 5ème siècle ainsi qu’un lavoir ancien en cours de restauration.

L’histoire de Montcaret, devenu au 16ème siècle, siège d’un protestantisme actif et en particulier l’histoire de la citadelle de Montravel, assiégée en 1622 par les troupes du roi Louis XIII et détruite ensuite par elles pierre par pierre, suscite toujours un grand intérêt pour la compréhension de France et des religions dans cette région.

Montcaret est situé au
centre d’un réseau de lieux historiques et touristiques qui méritent d’être connus. A quelques kilomètres, on y trouve St-Michel de Montaigne et le château où Montaigne écrivit ses Essais qui inspirent encore aujourd’hui la réflexion dans le monde entier, Gurçon avec les restes de son château médiéval et les possibilités de baignade qu’offre son lac, Vélines avec notamment les Jardins de Sardy, ses paysages et sa flore. Plus au Sud, on peut pousser la promenade jusqu’aux villages de l’autre rive de la Dordogne qui présentent, outre de magnifiques paysages, des possibilités agréables de détente.

Outre les particularités rappelées ci-dessus, on trouve à Montcaret de nombreux artisans, commerces et services, comme l’atteste la rubrique activités ci-après. Montcaret mérite également une mention spéciale pour ses viticulteurs et ses châteaux, où l’on peut déguster et acheter d’excellents vins d’appellation d’origine contrôlée (AOC) : Bergerac, Montravel, Haut-Montravel, etc.

Montcaret possède enfin une vie associative très développée : sa présence au sein de nombreux syndicats Intercommunaux et de l’association du Pays du Grand Bergeracois en font foi. Tout comme la fête de Montcaret qui se déroule chaque année le premier dimanche d’août.

La croissance et le dynamique de sa population ( 1438* habitants), l’extension du nombre de ses classes d’école, ses projets de construction de nouvelles habitations, la rénovation de son plan d’urbanisme, la richesse de son histoire et de son patrimoine, font de Montcaret un village où il fait bon vivre.

* population officielle au 1er janvier 2017