Imprimer la page Imprimer
Accueil  >  Vos Communes  >  Saint Cernin de Labarde
Mairie de Saint Cernin de LabardeEnglish Version

   

Petit village de 211* habitants, d’une superficie de 1139 ha, Saint Cernin de Labarde fait partie du canton d’Issigeac.
Située à 133 m d’altitude, il est borné au Nord et Nord-Ouest par la commune de Conne de Labarde, à l’Ouest et Sud-Ouest par celles de Bouniagues et de Monsaguel, au Sud par celle de Monsaguel et Issigeac, à l’Est et Sud-Est par celle de Monmadalès et Nord-Est par celle de Saint Aubin de Lanquais.

     
   

Ses coordonnées sont :
44°45’50’ latitude Nord
0°34’1’’ longitude Est

La commune est traversée sur approximativement 3 km par la Conne, affluent de la Dordogne, elle prend sa source au sud de Monmadalès à la Fontaine du Roq. Un peu en amont au Moulin de la Lèdre, elle se divise en deux bras qui se réunissent au Moulin du Faure.

     

La Conne reçoit sur le territoire de Saint Cernin le ruisseau des Tendoux qui prend sa source à la Fontaine des Teyssiers et la Banize qui vient de Bouniagues et qui sépare la commune de Saint Cernin sur un kilomètre.

Accès routier principal :

La D14 qui relie Bergerac à Issigeac

La commune comporte 19 hameaux : le Poujol, les Saintongers, Pémontier ou Pecmontier, les Tendoux, Ste Luce, Pémontier le Vieux, le Touron, le Maine, les Ducottes, Labarde, Mangraine, les Aubilles, Pébouquet, le saut de la Margot, le Moulin du Faure, la Cépède, Cantelouve, le But, Moulin Bas.

Le bourg est situé sur un plateau calcaire qui domine la vallée de La Conne. C’est une commune boisée sur environ 200 ha. L’agriculture a structuré les paysages par un jeu de couleurs des plantations céréalières au fil des saisons (tournesol, colza, blé, orge, avoine, maïs), des arbres fruitiers (pruniers) et des vignes, donnant une impression de champs colorés à perte de vue, troués ça et là de maisons aux pierres blanches laissant supposer la proximité du Lot et Garonne.

Historique :

Au milieu du XIVe siècle, Issigeac débordait des remparts et deux nouveaux faubourgs sont créés : St Cyprien, qui n’existe plus aujourd’hui, et St Cernin de Labarde.
«Jusqu’en 1830 la commune actuelle de St Cernin était divisée en deux communes ayant chacune une municipalité distincte : St Cernin et le Poujol. Les registres de l’Etat-Civil de cette dernière, antérieurs à la Révolution, sont conservés aux archives départementales ; leur collection est incomplète. Le plus ancien des registres porte la date de 1738. C’était alors la paroisse du Poujol et les registres étaient rédigés par le curé ou vicaire, résidant au chef-lieu même, où il y avait une église, dont il ne reste plus de traces.
Elle existait encore en 1792, puisque le dernier acte de l’Etat-Civil de cette année est signé l’Abbé LANDESUE». (Extrait de l’ouvrage de M. MAYSOU « Le Canton d’Issigeac » - Lacour éditeur -).
A Ste Luce existait une église ou chapelle qui a été détruite probablement à la Révolution. Il ne reste aucun vestige connu aujourd’hui.
Le château de St Cernin fût brûlé deux fois pendant les guerres de Religion ainsi que l’atteste une charte royale de Charles IX autorisant Jehan de Fayolles à lever cinq cents hommes d’armes pour défendre son pays et sa maison.
Il existait 5 moulins à eau, un moulin à vent à Pébouquet, une tuilerie à Ste Luce et une carrière de silex à ciel ouvert au Maine.

* population officielle au 1er janvier 2017