Imprimer la page Imprimer
Accueil  >  Vos Communes  >  Saint-Laurent-des-Bâtons
Mairie de Saint-Laurent-des-BâtonsEnglish Version
 

Depuis le 01 janvier 2017, Saint-Laurent-des-Bâtons est devenue une commune déléguée au sein de la nouvelle commune de Val de Louyre et Caudeau

     

 

La commune de Saint-Laurent-des-Bâtons est située sur le canton de Sainte Alvère. Sur une superficie de 1946 ha, elle compte 220 habitants (population officielle au 1er janvier 2017).
Cette commune aux paysages agricoles, est parcourue par le Caudeau et possède des vieux bâtiments de caractère.

Il existait à Guillegorse un prieuré augustinien rattaché à l’abbaye de Châtres et aux Lissouleix, hameau mentionné en 1199, une petite dépendance de Cadouin. A l’ouest de Saint-Laurent, à côté de l’église gothique de Saint-Maurice, un château fort fut bâti au XVe siècle, protégé par des douves.

     
 

Le nom du village est connu par son église au XIIIe siècle, écrit Sanctus Laurentius. Saint Laurent aurait selon la légende refusé de donner les trésors de l’Eglise au cours des persécutions du milieu du IIIe siècle ; il mourut grillé. Sanctus Laurentius est ensuite augmenté de Guilhgorsa, qui se compose du nom d’une personne germanique, Ghislarius, suivi d’un mot d’origine gauloise désignant un terrain et qui a donné l’occitan gòrsa « terrain peu productif ». Enfin, le XVIIIe siècle fournit Saint-Laurent-du-Baston en 1730.

     

Faute d’attestation ancienne – le mot n’existe pas dans le dictionnaire de Gourgues – on ne peut proposer l’hypothèse ; on sait seulement que Baston était un nom de personne dans les domaines méridionaux. Selon une tradition, les pèlerins qui venaient se recueillir à Saint-Michel-de-Villadeix y laissaient un bâton pour l’église de Saint-Laurent. Saint Maurice a été réuni à Saint-Laurent et figurait dans l’appellation de la commune au XIXe siècle. Le nom apparaît en 1310, écrit Sanstus Mauricius. Maurice, archevêque de Lyon, aurait été massacré avec d’autres chrétiens, à la fin du IIIe siècle ou au début du IVe siècle.