Imprimer la page Imprimer
Accueil  >  Vos Communes  >  Sainte Radegonde
Mairie de Sainte RadegondeEnglish Version

 

Cette petite commune située à 9 km d’Issigeac, son chef lieu de canton, formée d’une portion de l’Agenais, limite aujourd’hui le département de la Dordogne, au Nord du Lot et Garonne.
Sa superficie est de 479 ha et sa population de 62 habitants
(population officielle au 1er janvier 2017).
La commune est formée de trois plateaux. Entre eux, se trouve la Bournègue qui coule dans une large vallée.

     
   

Le chef lieu de la commune se trouve près de la limite Sud de Sainte Radegonde. Il se compose simplement d’une petite église, qui n’est autre que la chapelle bâtie par les Anglais.
Son village principal est Roquepine où se trouvent la mairie et la salle des fêtes.
 

     
 

Roquepine est une bastide fondée au XIIIe siècle par le roi d’Angleterre Henri III avec le titre de châtellenie rendant la justice sur plusieurs communes du canton (Boisse, Faurilles, Saint Léon et Sainte Radegonde).
Le nom de Roquepine vient du prélatin «rocca», qui signifie roche. L’étymologie la plus probable viendrait de RAS (de) COMN. Cette racine celtique se décompose en RAS qui signifie extrémité, et COMN signifiant hauteur.

Légende de Sainte Radegonde :

Fille d’un roi barbare, elle est emmenée en captivité par Clotaire Ier, qui l’épouse en l’an 538. C’est alors qu’elle embrasse la religion chrétienne.
D’une dévotion extrême, Sainte Radegonde supporte mal le mariage avec Clotaire dont elle est l’une des cinq épouses. Elle se vêtit de son manteau d’hermine constellé d’étoiles. Voyant qu’elle allait être rattrapée, elle demande à Dieu de lui venir en aide. Alors les pommiers en fleurs ont courbé leurs rameaux pour la cacher. La reine passe la nuit dans le verger et, le lendemain matin, elle repartit en abandonnant son manteau. Depuis, les étoiles de cet habit royal remontent à la surface. Il reste aujourd’hui « le champ des étoiles » dans la commune de Sainte Radegonde-des-Pommiers.

     

 

Le blason de la commune évoque l’ancienne bastide anglaise de Roquepine et des étoiles du pré où Sainte Radegonde s’est réfugiée, associées aux fleurs de lys de reine de France, soit : d’azur à trois fleurs de lys d’or accompagnées des trois étoiles d’argent mal ordonnées, au chef de gueules chargé d’un léopard d’or.