Imprimer la page Imprimer
Accueil  >  Vos Communes  >  Thénac
 
Mairie de ThénacEnglish Version

 
     
 

Thénac est un nom d’origine gallo-romaine. Le château de Thénac s’élève sur les ruines d’un prieuré mentionné en 1109. L’église bien que remaniée laisse transparaître l’édifice originel.
Avec de jolis paysages viticoles, la commune est le point de départ de chemins de randonnées pédestres.

Thénac fait partie du canton de Sigoulès. Elle est limitrophe du Lot et Garonne, a mis chemin entre Ste Foy la Grande et
Eymet, elle est desservie par les D17 et D18.
En 2001 Thénac a fusionné avec les communes voisines de Puyguilhem et Monbos.
Son paysage harmonieux est constitué de vignobles parsemés de bosquets et prairies.

D’une superficie de 2025 ha, la population de la commune est de 418 habitants (population officielle au 1er janvier 2017).

     
   

Descriptif du blason :
La commune de Thénac est aujourd’hui associée aux communes de Monbos et Puyguilhem. Sur son territoire on peut y voir le château de Panisseau, qui fut la propriété de la famille d’Alba, qui possédait par ailleurs le château de Monbazillac.
La paroisse de Puyguilhem fut le fief de la famille de Caumont de Lauzun.
Le patron de la paroisse de Monbos est Saint Pierre.

     
 

Ce sont là les éléments que nous avons retenus, pour la création des armoiries de cette association de commune, qui portera :
Ecartelé : aux 1 et 4 : de gueules à trois têtes de chiens courants d’argent, un cerf cousu d’azur chargé de trois molettes d’éperons d’or, qui est d’Alba, pour Thénac ; au 2 tiercé en bandes d’or, de gueules et d’azur, qui est de Caumont de Lauzun, pour Puyguilhem ; au 3 d’azur à deux clés d’or, qui sont de Saint Pierre, pour Monbos.
Les 1 et 4 sont de Thénac pour indiquer où se tient la mairie principale.
Devise : 1109 – Atenac – 1996
1109 : date où apparaît pour la première fois dans un texte le nom de la paroisse de Thénac – Atenac : la forme sous laquelle il apparaît – 1996 année où furent créées ces armoiries. (Le nom des deux autres communes apparaît plus tardivement dans les textes).